Louis XV, quart d’écu aux trois couronnes, 1715 Paris

Louis XV, quart d’écu aux trois couronnes, 1715 Paris
Louis XV, quart d’écu aux trois couronnes, 1715 Paris

Louis XV, quart d’écu aux trois couronnes, 1715 Paris.

A/ LVD. XV. D. G. FR. ET. NAV. REX. Buste enfantin du Roi à droite, drapé, la tête nue.
R/ (soleil) SIT. NOMEN. DOMINI. BENEDICTVM (différent) (date). Trois couronnes posées un et deux en triangle, séparées par trois lis ; différent d’atelier en cœur.
Dy.1650
Argent – 7,64 g – 28,0 mm – 6 h.
RRR. SUP+

Sur les conditions de frappe de cette monnaie, veuillez vous reporter à notre article dans le cahier ivoire au début de ce catalogue. Monnaie cotée 200 francs-Or dans Hoffmann, 1878, N° 24 ; 2000 francs-Or dans Ciani, 1926 et cote modifiée à 5000 francs-Or en 1928, Hors-cote dans le Duplessy ; Droulers 200.000 francs en 2000 ; l'exemplaire Claouet, vente Crédit de la Bourse, 1993 a réalisé 210.000 francs (+ frais, soit plus de 35.000 euros). Exemplaire absolument superbe de cette monnaie. Au droit, on note une infime usure sur quelques parties hautes du relief notamment le pli retombant en avant du drapé de l'épaule droite, deux ou trois boucles de cheveux ainsi que sur l'arcade sourcilière. Quelques minimes marques de manipulation sont visibles : une toute petite rayure sur le bas de la joue (à proximité du tout petit point de centrage du coin) ; deux ou trois infimes marques devant le front et le nez. La patine est grise, de vieille collection (cet exemplaire est apparemment resté en collection depuis un siècle), avec un petit dépôt de concrétions noires derrière la nuque et le crâne. La frappe est très légèrement décentrée vers la gauche avec deux lettres dont la gravure est mal remontée : E de ET et V de NAV. Le revers est quant à lui très bien centré. La gravure est très bien remontée sauf sous le millésime et le haut de la couronne supérieure, zone de dépression lors de la frappe correspondant au nœud de l'épaule (défaut qui se retrouve sur les autres exemplaires connus). Cette partie plus faible montre aussi quelques infimes stries d'ajustage du flan, antérieures à la frappe. Le reste est superbe avec une patine grise de vieille collection recouvrant le brillant d'origine sous-jacent. Le poids de cet exemplaire est parfaitement aligné sur les textes. Enfin, la tranche est parfaitement cordonnée avec un motif semblant reproduire le chiffre 8 superposé à l'infini et coupé par une ligne centrale. Cette monnaie splendide est une des plus grandes raretés de la numismatique royale française

Catalogue 3 : Vente sur Offres du 23 mars 2007

Lot n° 551

Prix de départ 32000 €
Prix d'estimation 48000 €
Nombres d'offres 2
Prix réalisé 36110 €
Lot vendu
Produit en Favoris
  • Date : 1715
  • Atelier : Paris
  • Métal : Argent
  • Poids : 7,64 g.
  • Diamètre : 28 mm.
  • Axe : 6 h.
RRR SUP+