Convention, Robespierre et Cécile Renault, s.d. Paris

Convention, Robespierre et Cécile Renault, s.d. Paris
Convention, Robespierre et Cécile Renault, s.d. Paris

Médaille de Robespierre et Cécile Renault. Paris. s.d.

A/ MAXIM ROBESPIERRE LE X THERMID AN II J’AI VOULU VOIR COMMENT ETAIT FAIT UN TYRAN. Au centre, un pique cierge surmonté d’un bonnet phrygien et d’un œil rayonnant sépare deux bustes affrontés dans des ovales. Robespierre, en buste à droite avec légende SA FIN EST CELLE DU CRIME et Cécile Renault, en buste à gauche avec légende CEC. RENAUD.
R/ . Lisse.
Bronze doré. 21,81 g. 40,0 mm. 12 h.
H.637.
R. SUP.

Cécile-Aimée Renault (1774-1794) fut accusée d'avoir voulu assassiner Robespierre alors qu'elle se rendait chez le tailleur. Trouvée dans la cour au domicile de Robespierre, elle fut accusée d'un crime imaginaire et exécutée avec 53 autres personnes victimes de cette terreur. Cette affaire montée par les députés pour nuire à Robespierre lui inspira la phrase sur les conspirations chimériques qu'on mettait en avant pour mieux en cacher de réelles. Médaille avec une bélière, formée d'un repoussé en bronze doré au droit, d'un dos lisse et d'un cerclage avec bélière

Vendu

Produit en Favoris
  • Date : s.d
  • Atelier : Paris
  • Métal : Bronze doré
  • Poids : 21,81 g.
  • Diamètre : 40 mm.
  • Axe : 12 h.
R SUP