Charles X, Houillères et fonderies de l’Aveyron, 1826 Paris

Charles X, Houillères et fonderies de l’Aveyron, 1826 Paris
Charles X, Houillères et fonderies de l’Aveyron, 1826 Paris

Charles X, Houillères et fonderies de l’Aveyron, 1826 Paris.

A/ Une hotte en briques, une machine à vapeur, un martinet et une bascule ; à l’exergue : COMPAGNIE DES HOUILLERES/ ET FONDERIES/ DE L’AVEYRON.
R/ Un fourneau et un puits de mine dans un paysage de montagne ; dans le champ signature N. P. TIOLIER. ; à l’exergue : ORDONNANCE DU ROI/ DU 28 JUIN 1826.
Fl.-
Argent – 21,30 g – 35,5 mm – 12 h.
R. TTB+

La Société des houillères et fonderies de l'Aveyron a été fondée en 1826 par le duc Decazes et un groupe de banques protestantes pour introduire en France les procédés anglais. La cité qui prit naissance autour de l'usine porta le nom du fondateur de l'entreprise : Decazeville. La Compagnie des Houillères et Fonderies de l'Aveyron était sous la direction de l'ingénieur ruthénois François Gracchus Cabrol. En 1842 c'est la plus importante usine sidérurgique française avec 2258 ouvriers et 2715 habitants. Elle est reprise en 1862 par une société nouvelle soutenue par les Schneider. En 1892, l'usine fut achetée par la Société de Commentry-Fourchambault. En 1914, les usines fourniront 150 000 tonnes d'acier et elles tourneront à pleine capacité durant toute la guerre. De nombreuses petites marques de manipulation dans les champs. Frappe d'époque en argent sans poinçon sur la tranche
200€

Achat immédiat

Ajouter au panier Ajouté au panier
Produit en Favoris
  • Date : 1826
  • Atelier : Paris
  • Métal : Argent
  • Poids : 21,3 g.
  • Diamètre : 35,5 mm.
  • Axe : 12 h.
R TTB+