Charles X, Dumont d’Urville commandant de la corvette l’Astrolabe, 1826 Paris

Charles X, Dumont d’Urville commandant de la corvette l’Astrolabe, 1826 Paris
Charles X, Dumont d’Urville commandant de la corvette l’Astrolabe, 1826 Paris

Charles X, Dumont d’Urville commandant de la corvette l’Astrolabe, 1826 Paris.

A/ CHARLES X ROI DE – FRANCE ET DE NAV.. Tête nue de Charles X à gauche, au-dessous signature DEPAULIS F. et DEPUYMAURIN D..
R/ VOYAGE DE DÉCOUVERTES DE LA CORVETTE L’ASTROLABE. Au centre : S.A.R./ Mgr LE DAUPHIN,/ AMIRAL DE FRANCE/ Mr LE Cte CHABROL DE CROUZOL,/ PAIR DE FRANCE,/ MINISTRE DE LA MARINE/ Mr DUMONT D’URVILLE,/ CAPITAINE DE FRÉGATE/ COMt L’EXPÉDITION.
Coll.510
Bronze – 44,44 g – 50,0 mm – 12 h.
R. TTB+

Vers 1825, un officier britannique colportait des bruits rapportés d'un capitaine américain ayant vu des objets de l'expédition de La Pérouse. Dumont d'Urville capitaine de frégate partait en avril 1826 à la recherche de nouveaux éléments. Il était précédé par le capitaine marchand Peter Dillon qui découvrit en 1826 les restes du naufrage à Vanikoro (Îles Santa Cruz - Salomon), au nord du Vanuatu. Il découvrit la cloche de l'Astrolabe. En 1828, Dumont d'Urville reconnut dans l'île de Vanikoro le lieu probable du naufrage et de la mort de Jean-François de La Pérouse. Il retira du corail des ancres, des pierriers ayant appartenu à l'Astrolabe (pas de traces de la Boussole, qui ne sera identifiée qu'en 2005). On notera que l'un des bateaux de Jules Dumont d'Urville lors de son expédition pour retrouver la trace de La Pérouse a été rebaptisé du nom de La Coquille en l'Astrolabe. Petits chocs sur les listels à signaler, et aspect anciennement nettoyé. Rare médaille, l'exemplaire de la Vente aux Enchères Delorme et Collin du Bocage, expert iNumis, du 14 décembre 2010 a réalisé 850 euros + frais

Vendu

Produit en Favoris
  • Date : 1826
  • Atelier : Paris
  • Métal : Bronze
  • Poids : 44,44 g.
  • Diamètre : 50 mm.
  • Axe : 12 h.
R TTB+