On line books

- - -

Other iNumis topics

Introduction

L'introduction du portrait princier est un des éléments qui concourent à la naissance de la monnaie moderne, dans l'Europe de la Renaissance. Avant de voir dans quelles conditions est apparu le portrait monétaire, il faut nous interroger sur la définition du terme "portrait".

Selon la définition du Littré, le portrait est l'image d'une personne à l'aide de l'un des arts du dessin. Or, comme le fait justement remarquer G. Francastel (Galienne FRANCASTEL.- "Le portrait". In : Encyclopaedia Universalis.- Paris, 1984, volume 14, pp. 1085-1090), cette définition ignore ainsi le portrait littéraire ou encore le portrait photographique. Selon Larousse, le portrait est une image reproduite d'une personne ou une description de celle-ci. Cette définition est plus précise et admet le portrait littéraire ou photographique, mais elle suggère une idée de fidélité et de ressemblance du portrait. Or, là aussi, le portrait dans la peinture moderne est ignoré !

En réalité, la définition du portrait est difficile à établir et nous devons convenir que le portrait est une représentation personnalisée, plus ou moins réaliste, faite par un artiste, et obtenue soit par description, soit par l'un des arts plastiques.

Cette tentative de définition montre que le portrait met en jeu une relation entre un modèle et un artiste. Le portrait, sur une peinture ou une monnaie, ne sera donc que la vision d'une personne par une autre personne et sa traduction sur un support, quelqu'il soit. Ceci implique, pour la notion de portrait, une échelle graduelle : du réalisme complet dans lequel l'influence de l'artiste est réduite, à une vision totalement artistique et dans laquelle le portrait pourra être très différent, et sans ressemblance, avec son modèle. La relation modèle-artiste est ainsi omniprésente et nous verrons que cette relation est très importante pour notre étude.

Aux origines du portrait se trouve l'idée de mort et de survie. Le portrait apparaît comme conjuration, comme une tentative désespérée contre la durée éphémère de la vie. D'autre part, le portrait est une forme d'autosatisfaction qui répond au plaisir de contempler ses propres traits. Longtemps, l'art du portrait est religieux et permet le contact avec l'univers divin : ainsi dans l'Egypte ancienne. A Rome, le portrait est présent dans l'univers familial grâce aux sculptures, mais c'est surtout un instrument de la vie politique. Nous allons voir que cette fonction est au cœur même de la notion de portrait monétaire.


Page suivante

Sommaire



About us | General conditions of sale | Delivery

All rights reserved - Legal mentions